Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2009 1 14 /09 /septembre /2009 08:42






« PRISONNIERS DU TOIT DU MONDE »

vernissage du film


vendredi 25 septembre
à l'Undertown
1 place des Cinq-Continents
1217 Meyrin (Suisse)
 dès 19h30







 Témoignages d’anciens détenus politiques

Dans nos mémoires, le sort du Tibet est en jeu. Et cela va bien au-delà d’une terre, d’une religion ou d’une culture. Entendre sa voix, c’est entendre la nôtre, celle de notre humanité commune. Le Tibet n’est pas un rêve ni une terre lointaine. Il est la somme de ces histoires où coule la mémoire de tout un peuple nous rappelant à nous-mêmes et au monde qui est le nôtre. Le Tibet est notre histoire, celle d’une humanité fragile placée entre nos mains et dont le sort dépend.

Du Tibet, vous en avez tous entendu parler. Mais cette fois, et c’est une première, nous voulons vous présenter un travail sur la mémoire. À notre connaissance, jamais il n'y a eu de documents filmés aussi complets mettant en valeur la richesse exceptionnelle des témoignages dont sont porteurs de nombreux Tibétains vivant en Suisse. D'où l'envie de  ce film.

Au départ, cette aventure nous a été suggérée par Tsamchoe Wiederkehr, la présidente de la Communauté Tibétaine Suisse Romande (CTSR).

"Pourquoi ne pas faire un tel film?" nous a-t-elle demandé. Et c'est  ainsi que nous nous sommes engagés, sans savoir vraiment quelles  difficultés nous allions rencontrer. En revanche, nous étions sûrs d'une chose et nous le savons encore mieux aujourd'hui : il y a en  Suisse, sur cette terre d'accueil, des femmes et des hommes extraordinaires qui ont voué leur vie à une cause, celle du Tibet.

Mais qui les connaît vraiment ? Et qui les a déjà entendus ? Très peu de gens !

Aujourd'hui, le Tibet ne doit pas seulement faire face à son isolement politique et aux besoins de nouvelles stratégies face au pouvoir colonial chinois. Il doit aussi se préoccuper de sa mémoire et de sa transmission. Le futur du Tibet dépend de la vivacité, dans l'esprit des jeunes générations vivant en Suisse et dans les autres pays de la diaspora.


Il n'y a pas de pays sans culture et sans récit. En voici deux :

§           Celui de Monsieur Takna Jigme Sangpo, âgé de 83 ans et qui a passé 37 ans de sa vie en prison.

§           Et celui de Madame Phuntsok Nyidron, âgée de 40 ans, et qui, pour sa part, a passé 15 ans en prison.

Entendre leur voix et s'enrichir de leur témoignage, même s'il est le fruit d'un non respect flagrant des droits de l'homme, c'est devenir soi-même porteur d'une part infime de leur histoire.

La CTSR a financé ce projet avec la collaboration de Nicolas Miesegaes de l’Undertown à Meyrin, KNM Prod et Vincent Thaon du studio Shazam. Ils  ont offert leur talent et leur professionnalisme pour la réalisation de ce film portant sur le témoignage de deux anciens détenus politiques Tibétains à qui la Suisse a octroyé l’asile politique.

A travers ces deux récits, nous voulons rendre hommage à toutes ces femmes et hommes qui ont perdu leur vie au nom de la liberté et à tous ceux qui souffrent de la répression chinoise pour avoir revendiqué leurs droits fondamentaux et la cause du Tibet libre.



Contacts :
 
Tsamchoe Wiederkehr (Présidente de la CTSR)
 079 224 44 72
 
tsamchoe.wieder@sunrise.ch

Deki Youdon  
076 332 67 65
deki@tibetblog.ch

Partager cet article

Repost 0
Published by Association Lions des Neiges Mont-Blanc - dans Archives